top of page

Témoignage de Lena, la tempête et le calme : mon défi de maman



Témoignage de Lena, La Tempête et le Calme : Mon Défi de Maman mums week

Je m'appelle Lena, et je suis à la tête d'une petite tribu Brune 5 ans, Lucas 2 ans et demi et Oscar 8 mois. Aujourd'hui, je souhaite partager avec vous une expérience qui, je pense, résonnera chez beaucoup d'entre vous : garder son calme pendant les crises de nos enfants.


Il y a quelque chose d'incroyablement difficile à rester calme lorsque votre enfant est en pleine crise. Lucas est à l'âge où il exprime ses frustrations de la seule manière qu'il connaisse : en pleurant, en criant, en se débattant. Chaque fois que cela se produit, un ouragan d'émotions me traverse. On parle de terrible two non ?


Je me rappelle un après-midi particulièrement éprouvant. Lucas avait décidé que mettre ses chaussures était l'équivalent d'une punition capitale. Les cris remplissaient la maison, et je sentais la tension monter en moi. C'était un de ces moments où tout en vous crie de réagir, de répondre à cette tempête émotionnelle par votre propre tempête.


Pourtant, quelque part, une petite voix me disait de rester calme. Ce n'était pas facile. Chaque fibre de mon être voulait crier, lui expliquer rationnellement pourquoi il devait mettre ses chaussures, ou simplement le prendre dans mes bras pour le calmer. Mais j'ai réalisé que lui montrer ma frustration ne ferait qu'ajouter à la sienne.


J'ai donc pris une profonde inspiration. J'ai compté jusqu'à dix. Puis, au lieu de répondre avec colère, je me suis agenouillée à son niveau, j'ai attendu qu'il me regarde dans les yeux, et je lui ai parlé doucement. Je lui ai expliqué que je comprenais qu'il était frustré, mais que nous devions mettre nos chaussures pour sortir.


Ce ne fut pas magique. Il a fallu quelques minutes avant qu'il ne se calme, mais il l'a fait. Et dans ce moment de calme, je me suis sentie incroyablement puissante. Pas parce que j'avais "gagné", mais parce que j'avais réussi à ne pas laisser ma propre tempête intérieure prendre le dessus.


Garder son calme pendant les crises de nos enfants est peut-être l'une des choses les plus difficiles que nous ayons à faire en tant que parents. Cela demande patience, compréhension et beaucoup de self-control.


Mais je crois que c'est aussi l'une des leçons les plus précieuses que nous pouvons leur enseigner : comment gérer leurs émotions.

Nous ne sommes pas parfaits, et il y aura des jours où nous perdrons notre calme. C'est normal. Mais chaque fois que nous réussissons à rester sereins face à leurs tempêtes, nous renforçons ce lien de compréhension et d'amour qui nous unit à eux.


Merci de m'avoir lue,

Lena

bottom of page