top of page

Témoignage de Marion, maman D'Eliott 3 ans


Témoignage sur la maternité de Marion, maman D'Eliott 3 ans

Je m'appelle Marion, et je suis la maman d'Eliott, un petit garçon de 3 ans.

Si je devais partager mon témoignage, je dirais que la maternité est une expérience à la fois merveilleuse et extrêmement stressante pour moi. Depuis la naissance d'Eliott, je me suis souvent retrouvée à culpabiliser sur mon rôle de maman, et c'est quelque chose qui me pèse beaucoup.


Je crois que la culpabilité est un sentiment fréquent chez de nombreuses mamans, et elle peut prendre de nombreuses formes. Dans mon cas, je me suis souvent demandé si je faisais tout ce qu'il fallait pour être une bonne mère pour Eliott. Je me suis inquiétée de ne pas passer suffisamment de temps avec lui en raison de mes obligations professionnelles, et cela me faisait me sentir coupable. Je me demandais si je l'éduquais correctement, si je répondais à ses besoins de la meilleure manière possible, si je l'aimais suffisamment fort. Parfois, je me suis même sentie coupable de ressentir de la fatigue ou de l'agacement, car je me disais que je ne devrais jamais ressentir ça envers mon propre enfant.


La maternité est un voyage plein de hauts et de bas, et il est normal de se remettre en question de temps en temps. Cependant, je me suis rendu compte que la culpabilité excessive était un fardeau que je portais inutilement. Au fil du temps, j'ai utilisé des techniques qui m'ont aidée à faire face à ces sentiments de culpabilité.


Tout d'abord, j'ai réalisé que personne n'est parfait. Chaque parent fait de son mieux avec les ressources qu'il a, et il est essentiel de se rappeler que je fais de mon mieux pour Eliott. J'ai commencé à accepter que je faisais des erreurs et que c'était normal, tant que je tirais des leçons de ces erreurs pour devenir une meilleure mère.


Ensuite, j'ai trouvé du soutien. Parler de mes inquiétudes à d'autres mamans, à des amis ou même à un psychologue m'a beaucoup aidée. Parfois, il suffit de partager ce que l'on ressent pour se rendre compte que d'autres parents vivent des expériences similaires.

Enfin, j'ai appris à prendre du temps pour moi. Prendre soin de ma propre santé mentale et physique est essentiel pour être une meilleure mère. Quand je me sens bien, je suis en mesure de donner le meilleur de moi-même à Eliott.


La culpabilité ne disparaît pas complètement, mais je suis en train d'apprendre à la gérer et à me concentrer sur l'amour, le soutien et les moments précieux que je partage avec mon fils. Je me rappelle que je suis humaine, que je fais de mon mieux, et que c'est tout ce dont Eliott a vraiment besoin.

2 Comments


merci pour ce beau témoignage, on se sent moins seule :)

Like

bonjour Marion, je rencontre de grosses difficultés avec mon fils de 3 ans notamment par son refus d'aller à l'école. Je culpabilise beaucoup d'avoir mal fait... Si tu as une disponibilité pour discuter entre mamans d'enfants du même âge je suis preneuse. écris moi sur mon profil.

Merci

Like
bottom of page